Surement, la majorité des riders ont déjà essayé le longboard. Le cas échéant, ci-après quelques explications afin que vous puissiez vous initier à cette planche à roulettes en toute quiétude. Il est à noter que le longboard ressemble trait pour trait à un skate, mais en plus grande taille. En plus de cela, il a ses spécificités propres, faisant de lui une tendance envers les riders débutants.

Comment reconnaitre un longboard ?

Certes, à coup d’œil, la similarité est frappante ! Pourtant, à la différence d’un skate, un longboard est plus grand en matière de taille, donc plus lourd et plus long, pourtant, c’est le skate d’origine selon les experts. Ainsi, il est dédié au surf sur bitume, particulièrement pour la descente et la balade. De ce fait, le downhill est devenu une discipline à part entière en longboard, faisant de cette planche à roulettes la plus appréciée des amateurs de vitesse. Toutefois, la difficulté de faire des figures est un souci fondamental, mais cela n’empêche pas les riders les plus confirmés de lancer des défis.

La composition d’un longboard

Dans la majorité des cas, la planche est fabriquée avec du bois rigide, dont des couches de bois allant de 12 à 14 pour offrir une meilleure résistance. L’importance de la longueur et de la largeur le différencie visiblement des autres planches comme le skate et le cruiser. De même, on constante une nette différence en matière de décoration, et dans la plupart des temps l’absence de grip, ce qui n’est pas tout à fait indispensable pour le longboard. Sans oublier la variance du tail et du nose, qui ne se ressemble pas au skate, car le tail est plus relevé pour un longboard. Le plus important à retenir, c’est que le tail est très large et c’est ce qui assure sa vitesse vertigineuse, de même pour les roues qui sont pensées afin d’avoir plus de vitesse.